Lifestyle

Ces petits riens qui font du bien à la planète

Premier août 2018.

Vous avez surement tous entendu parler de cette date, les infos en ayant fait leur Une pendant quelques jours. Depuis ce jour, nous puisons dans les réserves non renouvelables de la Terre (vous savez l'endroit où on vit tous). Alors loin de moi l'idée de vous faire une leçon d'écologie dans cet article, je sais que je fais plein de choses pas toujours très saines pour le globe, mais j'essaie chaque jour de faire des petits gestes afin d'aider à mon échelle à changer la donne. J'ai donc eu envie de vous en partager quelques-uns au cours d'une série d'articles qui - je l'espère - vous plaira.

 

 

Du lever au coucher, et même en dormant, nous pouvons dans chaque pièce de notre lieu d'habitation diminuer notre impact écologique, sans se priver et en faisant en plus des économies !

Informatique :

• Éteindre sa box :

Tout est dans l'intitulé. Box et décodeur télé font partie de notre quotidien, il est donc intéressant de savoir que ces objets qui nous relient aux internets consomment entre 7 et 17 W/h. Bien moins qu'un sèche cheveux (300W) me direz-vous ? Mais en les laissant fonctionner 365 jours par an, ça commence à chiffrer. Pour preuve, en éteignant ces deux objets depuis un peu plus de 6 mois le soir et quand je suis absente, j'ai vu ma facture d'électricité diminuer de 50€ à l'année. Sympa non ?

• Changer de moteur de recherches :

Et si on laissait tomber notre cher ami Google pour Ecosia ou Youcare ?

Le premier nous est tout droit venu d'Allemagne, il utilise les bénéfices de nos recherches internet pour planter des arbres, et en plus protège nos données et ne les revend pas aux annonceurs. À ce jour ce sont près de 40 000 000 d'arbres plantés grâce à Ecosia.

Youcare quant à lui est un petit frenchy qui propose aussi un programme bien sympa : donner des repas aux animaux, compenser le bilan carbone de nos recherches grâce au "programme carbone solidaire" de la fondation GoodPlanet, et toujours aucune conservation ni revente de nos résultats de recherches. Aujourd'hui c'est près de 20 000 repas distribués à nos amis à poils.

Pour aller un peu plus loin, n'hésitez pas à vous désabonner des newsletters et trier vos mails, en effet le stockage sur les serveurs de ces données pollue énormément !

Pour approfondir un peu le sujet je vous invite à lire cet article du Monde.

• Acheter reconditionné

Continuons côté technologie, vous avez surement déjà entendu parler d'obsolescence programmée. Cette petite magouille technique qui consiste à raccourcir la durée de vie d'un appareil... Afin de la détourner et d'en réduire l'impact, si votre appareil n'est pas réparable, pensez à l'achat d'un produit reconditionné. Il présente souvent les mêmes caractéristiques qu'un produit neuf, mais à un prix beaucoup plus attractif (encore une fois le double avantage économie/écologie, mais je pense que vous commencez à comprendre).

Dans la maison :

Même si la liste aurait encore pu s'allonger, on quitte un peu l'univers high tech pour parler aménagement de son lieu de vie.

• Végétaliser son appartement

En ajoutant à  votre intérieur une petite pointe de verdure vous participerez aussi activement à réduire votre empreinte carbone. En effet, les plantes ont une forte capacité dépolluante (vous trouverez les warriors de la dépollution ici) rendant ainsi votre appart plus sain. Pour celles et ceux qui veulent aller plus loin et ont de l'idée, la ville de Paris met aussi à disposition des espaces verts que vous pouvez venir arborer dans le cadre de l'action "Végétalisons la ville" pour cela il vous suffit de soumettre votre projet pour obtenir un "permis de végétaliser".

Toutes les informations par ici : https://www.paris.fr/duvertpresdechezmoi

• Rendre sa salle de bain écoresponsable

Haut lieu de pollution, la salle de bain est pourtant l'endroit le plus facile à rendre écologique.

Pour commencer, quoi de plus simple que de dire adieu à nos chers disques de cotons pour des lingettes lavables ? En effet le coton est un des textiles les plus polluants à produire ! Selon l'OMS, à une échelle mondiale, le coton représente 2,5% des surfaces mondiales cultivées, tout en engloutissant 10% des herbicides et 25% des insecticides... Ça donne tout de suite moins envie de se passer ces petits disques sur le visage non ? L'alternative : des lingettes lavable, notamment en chanvre ou coton (bio cette fois-ci), en bambou... Les choix sont multiples.

Comptez environs une quinzaine d'euros pour 10 disques lavables.

Autre grande pollueuse, notre brosse à dent qui ne se recycle pas. Alors pourquoi ne pas privilégier une brosse à dent en bambou ou fibre végétale ? Pour ma part j'utilise celle-ci 100% made in France avec son embout changeable et recyclable et son manche composé d'un mélange de liège et filaments à base végétale.

Bien sûr privilégier les cosmétiques bio et sans emballages et un vrai plus, mais j'en reparlerai dans un prochain article.

Enfin dernière astuce pour la salle de bain : Utiliser des économiseurs d'eau pour réguler le flux d’eau des robinets, astuce qui encore une fois associe écologie et économie !

 

De façon globale, ce sont des tips qui ne demandent pas ou peu d'investissement financier, voire même qui sont au final plutôt économique, la planète et votre banquier vous seront reconnaissants.

L'idée de cet article n'est pas de vous faire la morale et vous connaissiez surement déjà quelques-unes de ces astuces, mais j'espère vous avoir appris des petites choses et surtout vous avoir montré qu'il suffit parfois de pas grand chose pour changer la donne.

Je continuerai cette série car il était impossible de tout mettre dans un seul post. N'hésitez pas à me dire quels sont vos gestes écolo afin de compléter ce petit dossier !

Vous pouvez aussi me faire un petit coucou sur Facebook ou Instagram.

À très vite

 

 

Crédit photo : Casey Horner on Unsplash - Pinterest